Comment valoriser son patrimoine immobilier ?

Comment valoriser son patrimoine immobilier ?

Le solaire photovoltaïque sur toiture terrasse, un élément essentiel à la création d'une « valeur verte *» pour chaque bâtiment
* : “La valeur nette additionnelle d’un bien  immobilier dégagée grâce à une meilleure performance environnementale »

Les performances énergétiques des constructions neuves répondant aux exigences les plus élevées créent un phénomène nouveau, avec la dépréciation progressive de la valeur des bâtiments existants, dits en stock, s’ils ne sont pas rénovés.

« L’amélioration constante des performances de bâtiments neufs provoque un déphasage des constructions moins récentes, menacées par un phénomène d’obsolescence », observe Alain Maugard, président de Qualibat.

Ce constat d'une dépréciation économique de tout bien ne répondant pas ou plus aux nouveaux standarts du marché pousse certains maîtres d'ouvrage à anticiper les évolutions réglementaires et à construire des bâtiments très performants.
Pour ce faire, l'utilsation de source de production d'ENR (Egineering News-Record - Syndicat des énergies renouvelables) est indispensable pour compenser tout ou partie de la consommation en électricité du site, et atteindre ainsi un bilan ambitieux.
Afin d'afficher vis à vis de tiers ce haut niveau de performance énergétique, le maître d'ouvrage cherche à se conformer à un référentiel (ex : « E+C- » dans le cadre de la réglementation environnementale 2018), et à obtenir un label via le passage d'un organisme certificateur.

La valeur verte est reconnue


Le face à face entre deux types de constructions (conforme à des objectifs ambitieux ou non) repose finalement sur des critères économiques classiques : l’appréciation de leur valeur par le marché.


« La rentabilité des biens immobiliers a cru bien plus vite que les autres placements, sans d’ailleurs que la plupart des propriétaires n’aient eu besoin d’accomplir d’effort particulier ni de prendre un risque. La donne a changé avec le développement d’immeubles dotés d’une valeur verte qui impacte favorablement leur cote », décrit Alain Maugard.

En effet, les constructions neuves sont de plus en plus proches de l’autonomie en énergie, qui améliore le coût de leur exploitation. Mais les techniques de constructions et les matériaux utilisés dégagent aussi de la valeur ajoutée dont bénéficie le bien immobilier : bio ou éco sourcés, produits parfois avec de l’énergie verte, d’une durée de vie nettement allongée, plus facilement réutilisables, les composants d’un immeuble performant du point de vue environnemental, lui attribuent une valeur nette additionnelle que les marchés ne peuvent plus ignorer.

Fort de plus de 60 références sur des marchés dits labellisés, SOLARDIS® vous accompagne de la conception de l'ouvrage jusqu'à l'exécution des travaux, pour permettre d'utiliser au mieux les surfaces disponibles en toiture pour atteindre les objectifs en terme de performance énergétique... et donc économique !